<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://dc.ads.linkedin.com/collect/?pid=337473&amp;fmt=gif">
Misterbean | 9 mars 2015

L'invention des capsules : stop à la pollution

Selon ses propres paroles, John Sylvan ancien dirigeant de Keurig et l’inventeur de la K-cup regrette son invention, la capsule à café. Dépassé par l'impact populaire de ses dosettes à café vendues, utilisées et jetées par millions, il constate aujourd'hui que les conséquences écologiques sont plus que néfastes pour la planète.

Dénoncée dans une vidéo sur le Web dont le slogan est bien explicite : "Tuez les K-cup avant qu’elles ne tuent la planète." et selon les auteurs du média, Keurig, le leader américain de la capsule a café produirait chaque année 9 milliards de capsules en 2014 , assez pour faire 10 fois le tour de la Terre. Est-ce possible ?

Nouveau call-to-action

Les conséquences des capsules à café

Malheureusement oui, les producteurs des capsules à café n’ont pas réfléchi aux conséquences sur le long terme et n’ont pensé qu’à créer un produit à forte rentabilité. De plus, la capsule à café est un consommable indispensable pour faire fonctionner la machine à expresso à capsules. Le plan était bien vu, soit vendre la machine et les capsules très simples à utiliser ! Indissociable... Mais aujourd’hui le constat est alarmant, ce nombre important de petits déchets très difficiles à recycler s’est ajouté aux montagnes de déchets et est bien envahissant pour la planète.

Il est urgent de trouver une alternative aux capsules Nespresso !

 

Nouvelle invention des capsules : un business rentable et bien étudié

John Sylvan savait que son invention et son modèle « économique » était valable et le processus marketing qu’il allait engendrer était bien réfléchi. Du café moulu protégé dans une capsule pour éviter l’oxydation, des machines à café capsule peu couteuses donc accessibles au plus grand nombre et le tour était joué. Le client est tributaire de sa machine et du consommable qui va avec , impossible d’utiliser tout autre café (filtre ou grain). Et tout cela au détriment du consommateur qui paie un prix 5 à 7 fois supérieur que s' il utilisait du café en grain au bureau!

 

Des chiffres à faire pâlir les plus grandes multinationales

Les concurrents de Keurig n’ont pas tardé à trouver le bon filon lorsque les brevets sont devenus publics : comme Nespresso , une filiale du géant suisse Nestlé qui domine largement le marché à près de 85 %. De 2007 à 2012, les ventes de capsules Nestlé ont explosé avec près de 2 milliards de capsules écoulées dans l’hexagone pour une valeur de 633, 5 millions d’euros ! En France, les dosettes de café représentent un chiffre d’affaires de plus d’un milliard d’euros.
Coté machine expresso, les ventes ont été multipliées par 1,5 avec 787 000 machines vendues en 2012. Sans parler de la rémunération de l’acteur George Clooney dont chaque épisode publicitaire coute la bagatelle de 6 millions d’euros. Mais le consommateur rempli le tiroir caisse !

 

Cinq grammes de café encapsulé : de l'or noir sous vide !

Aujourd’hui, 40 % des ménages français ont une machine à café expresso utilisant des capsules et 500 millions de capsules sont utilisés chaque année. Pour un prix de 5 à 7 fois supérieur au café en grain, quand on sait que le kilo de café équivaut à 12 euros le kg pour l’arabica et que le prix d’une dosette de cinq grammes varie entre 0,30 cts et 0,44 cts , le calcul est simple : le consommateur paie son café entre 60 à 88 euros le kilo ! Vous me suivez bien et vous avez tout compris. C'est toujours le consommateur rempli le tiroir caisse !

 

L'alternative à l'nvention des capsules : concilier bon café et protection de la planète 

Voici les alternatives aux dosettes au bureau. Comme nous l’avons décrit dans notre commentaire à l’article publié sur WE DEMAIN, la réponse est simple, écologique, équitable et bien plus économique pour les ménages et les entreprises. Revenir au vrai café en grain qui coute 6 X moins cher qu'un café en dosette ou en capsule , un café qui ne laisse aucun déchet à part le marc de café (utilisable et recyclable dans la nature ), pour un café au gout inégalable. De plus, l’achat de café de torréfacteur aura un impact direct sur le développement des petits producteurs de café dans le monde (comportement équitable). Passer au café en grain c'est faire un geste écolo au bureau !

Une machine à café en grain, par sa technologie offre une performance durable dans le temps , encore un bon moyen de faire des économies , de suivre un comportement respectueux envers la planète et de profiter ou d'offrir un bon café à ses proches, ses collaborateurs et ses clients !

C’est certain, les profits changeront de main, mais beaucoup plus d’humains en profiteront tout comme notre planète Terre, celle que nous laisserons à nos enfants. Notre devoir est de la préserver et de réfléchir aux impacts écologiques de nos modèles économiques. Qu'en pensez-vous ?

 

Découvrez les photos de notre voyage en Ethiopie

Sources datant de février-mars 2015
http://www.notre-planete.info/actualites/4209-capsules-cafe-dechets
http://www.wedemain.fr/L-inventeur-de-la-capsule-de-cafe-regrette-son-oeuvre_a859.html

Essai Gratuit

Misterbean
9 mars 2015
Partagez :

Envie d’essayer notre café en grain ?

New call-to-action